Un vol acrobatique

Dimanche dernier, par une belle journée Epuissé, j’essayais de me réveiller à l’aide d’un café corsé. J’avais eu du mal à trouver le sommeil la veille au soir. Depuis le temps que j’attendais ce jour. Car ce jour-là, je m’apprêtais à faire quelque chose d’assez unique : j’allais effectuer un baptême de voltige aérienne à Grenoble ! Peu après, nous sommes donc partis en famille pour rejoindre l’aérodrome, où j’ai fait connaissance avec mon pilote, Nicolas, mon pilote pour cette expérience insolite. Deux autres gars se préparaient comme moi à découvrir les sensations du vol acrobatique. Ils étaient eux aussi venus avec toute leur famille ; pour un peu, on se serait cru dans une sortie scolaire. Une fois que tout le monde s’est installé en demi-cercle, Matthieu a alors joué les instructeurs et nous a fait un court briefing aux petits oignons, nous expliquant les figures que nous allions être amenés à faire. Les petits le regardaient, bouche bée. Puis nous avons tiré au hasard notre ordre de passage : j’étais donc le dernier à passer, ce qui m’arrangeait plutôt. J’ai donc vu l’avion embarquer avec son premier passager. Ah oui, quand même ! Vu d’ici, le spectacle est déjà sublime. Le moment venu, je vais mettre mon uniforme de vol. J’embrasse ma femme, mes enfants, puis l’appareil se met en place. Cette fois, c’est à moi. Je monte dans l’avion en essayant de ne pas trop penser. Nicolas vérifie que mon casque-micro est opérationnel. Le moment du décollage est arrivé, je me retrouve face à la piste. Eric accélère. La sensation d’être plaqué par la vitesse est déjà prodigieuse. Bien que crispé, mais je contemple la terre en dessous. Puis Philippe m’annonce qu’on va attaquer la première figure. Et quand mon pilote littéralemeent en vrille, c’est le bonheur. Quelle sensation extraordinaire ! La terre et le ciel bascule dans tous les sens, mais ce n’est pas trop dur. Cependant ce n’est là qu’un début, car les figures se suivent sans interruption : tonneauxrapides, à facettes, cloche, looping… En définitive, 15 minutes de pur bonheur. Je suis descendu un peu blafard de l’appareil, j’avais les jambes tremblantes. Mais malgré ça, j’ai adoré ce baptême de voltige ! A retrouver sur voltige en avion